Qu’est-ce que la capitalisation?

 

 

La capitalisation est l’étape qui permet la transférabilité dans le programme Equal, action 3 du projet « Se reconstruire et s’insérer ».

 

 

 

Les objectifs de la capitalisation de ce projet sont de :

 

  • Retracer « l’histoire » du projet. C’est le revisiter de manière chronologique en prenant en compte toutes les étapes de son évolution selon un récit des vécus qui permettra une mise en perspective, une analyse, un enseignement.

  • Prendre de la distance par rapport aux expériences faites dans le projet par des personnes impliquées professionnellement.

  • Recueillir le point de vue des bénéficiaires et mesurer l’impact des expériences.

  • Discuter des expériences, s’interroger sur leurs pertinences, remettre en question le choix des outils, de l’organisation des actions.

  • Tirer des enseignements de l’analyse rétrospective des expériences afin de valider et de mettre en valeur des outils méthodologiques qui puissent servir à des interventions et des formations ultérieures. Elle doit pouvoir renforcer les capacités individuelles des acteurs sociaux impliqués dans le projet et développer les capacités des partenaires du projet.

  • Produire des supports écrits, visuels et/ou sonores qui permettent de partager une connaissance tirée des expériences en proposant des référents qui amènent à améliorer la qualité des actions des acteurs sociaux et qui correspondent aux bénéficiaires. Les produits de la capitalisation doivent être accessibles et formalisés pour qu’ils soient utilisés facilement et durablement par les acteurs sociaux du projet mais aussi par d’autres et ailleurs confrontés à la même problématique.

 

 

Le travail de capitalisation repose sur la « mémoire » du projet. Elle s’appuie sur des documents écrits : documents des 3 actions, rapports d’ateliers et de missions, comptes rendus de réunions et de séminaires, et sur une masse de connaissances non formalisées : le vécu des personnes impliquées dans le projet par la récolte de données sous forme d’entretiens. Ils ont été réalisés avec des travailleurs sociaux, des professionnels extérieurs impliqués dans le projet et des bénéficiaires.